L'UNIVERSALISME UNITARIEN VALORISE CE QUI EST UNIVERSEL ET UNIT LE MEILLEUR DE TOUTES LES CIVILISATIONS.
IL EST SYNONYME D'HUMANISME ET RESPECTE TOUTES LES CULTURES. IL UNIFIE SCIENCE, CULTURE ET SPIRITUALITE.
IL S'ADRESSE A TOUS SANS DISTINCTION D'ORIGINE, COULEUR DE PEAU, ORIENTATION SEXUELLE.
IL UNIT LES GENS DU MONDE ENTIER ET A POUR BUT LA PAIX MONDIALE. IL EST L'ART DE VIVRE UNIVERSEL.



Cérémonies





Les réunions du dimanche
En famille et entre amis, les réunions peuvent avoir lieu le premier dimanche de chaque mois, voire chaque dimanche. Les services commencent habituellement à 10 heures 30 au matin. Musique, chant, lecture, partage... ponctuent ces retrouvailles. Tous revêtent à cette occasion leurs plus beaux habits. Selon le nombre de participants, cette réunion peut avoir lieu dans la maison d'un ami ou dans une maison de réunion. La rencontre peut se poursuivre autour d'une boisson ou d'un repas.




Musique et chants
La musique et les chants font partie intégrante des cérémonies. La musique de qualité a un effet bénéfique sur les personnes. Elle les apaise, les rend joyeux, les enthousiasme... Des médecins utilisent la musique comme thérapie. La musicothérapie utilise les propriétés de la musique afin de rétablir, maintenir et améliorer les capacités sociales, mentales et physiques des personnes. Jouer d'un instrument ou chanter est une façon d'offrir du bonheur aux autres et partager avec eux un moment de convivialité.






La célébration des fleurs
La célébration des fleurs a lieu vers la fin du printemps, avant les vacances d'été. Chaque participant apporte une fleur et la place dans le même grand panier. À la fin de la rencontre, chaque participant se dirige vers le panier et prend une fleur différente de celle qu'il a amenée. La variété des fleurs symbolise la diversité des personnes. Le bouquet unique ainsi formé symbolise l'unité des personnes. Apporter une fleur signifie que chacun apporte une partie de lui-même. Prendre une fleur signifie que chacun s'enrichit d'une part d’une autre personne. Ce rituel ne consiste pas à célébrer les fleurs mais à célébrer par les fleurs la diversité harmonieuse des personnes unies dans la fraternité. La première célébration des fleurs a eu lieu à Prague le 4 juin 1923. Elle a été instituée par Norbet Čapek (1870-1942), fondateur de l'Eglise unitarienne en Tchécoslovaquie. Il était le pasteur de la plus grande congrégation unitarienne au monde pendant les années 1920 à 1930. Cette célébration de la beauté de la nature a eu pour but d'unifier les membres d'origine protestante, catholique et juive de sa congrégation. Capturé par les nazis, Nobert Čapek a été exécuté au camp de concentration de Dachau. Sa femme, Maja (prononcez "Maya") Čapek, s’est échappée aux États-Unis d'Amérique avec l’aide du Unitarian Service Committee. Maja Čapek a présenté en 1940 la célébration des fleurs aux congrégations américaines et canadiennes. Des célébrations florales étaient déjà pratiquées par les congrégations unitariennes américaines depuis environ 1880 sous différentes formes. L'histoire et le symbole de cette cérémonie sont rappelées à chaque célébration des fleurs. L'expression "communion de la fleur" ("Flower Communion" en anglais) est aussi utilisée par les anglophones. Toutefois l'expression "célébration des fleurs" est plus rigoureuse. En effet, en Tchécoslovaquie cet événement est appelé "kvetinova slavnost" ; "kvetinova" signifiant "fleurs" au pluriel et "slavnost" signifiant "célébration".